Parc-nature du Cap-Saint-Jacques

2018-05-13 à 09:00
Claire Picotte et Liliane Tessier

Nombre de participants : 10

Suit la liste des plantes qui ont suscité le plus d’intérêt

Arisème petit-prêcheur
Cornouiller à feuilles alternes
Cardamine carcajou2 (C. diphylla)
Cardamine découpée1 (C. concatenata)
Cardamine géante2 (C. maxima)
Caulophylle faux-pigamon (C. thalictroides)
Caulophylle géant (C. giganteum)
Charme de Caroline (Carpinus caroliniana)
Claytonie de Caroline
Dircé bois-de-plomb (Dirca palustris)
Érable argenté
Érable à sucre
Érythrone d’Amérique
Matteuccie fougère-à-l’autruche2
Onoclée sensible
Ostryer de Virginie
Pigamon hâtif (Thalictrum dioicum)
Prunier noir (Prunus nigra)
Sanguinaire du Canada2
Trille blanc2
Trille rouge
Tussilage farfara
Uvulaire à grandes fleurs2
Violette jaune (Viola pubescens)

1 : Espèce susceptible d’être désignée menacée ou vulnérable au Québec
2 : Espèce désignée vulnérable au Québec
3 : Espèce introduite

De plus de nombreuses Tortues géographiques ont été observées profitant du soleil

Les SBMistes au Parc-nature du Cap-Saint-Jacques, le 13 mai 2018 - Photo Catherine Gauvin
Les SBMistes
Parc-nature du Cap-Saint-Jacques, le 13 mai 2018
Photo Catherine Gauvin

 

Trille rouge (Parc-nature du Cap-Saint-Jacques, le 13 mai 2018) - Photo Danielle Abran
Trille rouge
Parc-nature du Cap-Saint-Jacques, le 13 mai 2018
Photo Danielle Abran

 

Trille blanc (Parc-nature du Cap-Saint-Jacques, le 13 mai 2018) - Photo Danielle Abran
Trille blanc
Parc-nature du Cap-Saint-Jacques, le 13 mai 2018
Photo Danielle Abran

 

Tortues géographiques (Parc-nature du Cap-Saint-Jacques, le 23 mai 2018) - Photo Danielle Abran
Tortues géographiques
Parc-nature du Cap-Saint-Jacques, le 13 mai 2018
Photo Danielle Abran