Le monde acoustique des chauve-souris

2019-05-28 19:00 - 20:30

Le monde acoustique des chauve-souris du Québec

par Joel W. Jameson

Les premières études visant à comprendre comment les chauves-souris peuvent s’orienter dans le noir datent d’il y a 200 ans. Il est maintenant connu que, pour pouvoir naviguer et chasser leurs proies dans l’obscurité, les chauves-souris utilisent un outils nommé ‘écholocation’. Elles émettent des cris à haute fréquence spécialisés qui sont reflétés par les objets dans l’environnement et, à partir des échos, elles obtiennent une image ‘acoustique’ de leur entourage. Cette présentation offrira un aperçu sur le monde acoustique des chauves-souris du Québec. Comment se fait l’étude de l’écholocation? Comment diffèrent les cris des espèces différentes de chauves-souris et comment peut-on exploiter ces différences pour mieux les étudier? Comment les nouvelles technologies peuvent-elle permettre à n’importe qui d’étudier les chauves-souris?

Joël Jameson est étudiant au doctorat en biologie à l’Université du Québec à Montréal. Il a 15 ans d’expérience dans les relevés acoustiques et la capture de chauve-souris. Il travaille depuis 6 ans en tant que biologiste principal spécialisé dans l’étude des chauves-souris pour une firme génie-conseil. Dans le cadre de son baccalauréat, il a étudié les signatures acoustiques des cris d’écholocation de chauves-souris provenant de colonies de maternités différentes. Il a poursuivi à la maîtrise en étudiant la mortalité des chauves-souris aux éoliennes. Sa recherche a permis de mieux comprendre les comportements à l’origine de cette mortalité. Il a aussi été impliqué dans des suivis d’hibernacles ayant pour but de détecter et d’évaluer l’impact du syndrome du museau blanc, une maladie dévastatrice qui décime présentement les populations de chauve-souris à travers l’Amérique du Nord.