SBM-Logo

La Floride: prise 2

Sur les traces de Michèle Duberger et Claude Ducrot1

Les bougainvilliers sont en fleurs. Un ibis vient de se poser sur la pelouse d’un vert tendre, fragile, presque timide… Tout autour une végétation forte, dure qui sait résister au soleil et à la sécheresse : palmiers, cocotiers, crotons et surprise toutes nos plantes d’appartement magnifiées. Dans le lagon, voisin de notre « efficiency» rien ne bouge. Et pourtant, l’alligator pourrait à tout moment sortir de l’eau si calme. Pour l’heure, c’est le Bihoreau violacé qui se moque du prédateur et, profitant de l’intimité du lieu, tente de séduire une femelle à grands coups de mouvements ondulatoires, exposant ainsi ses sous-caudales tout en poussant un étrange cri perçant. Spectacle privilégié – et première surprise que nous réserve l’île découverte en 1513 par Juan Ponce de León, puis baptisée «Santa Isybella» en l’honneur de la reine Isabelle d’Espagne, aujourd’hui connue sous le nom de Sanibel.

Lire la suite...

Aux oiseaux en Floride

La Floride ! Qu’évoque ce lieu pour vous ? Sûrement la chaleur, les plages, les autoroutes, les centres commerciaux aux stationnements gigantesques, le développement sauvage et des personnes âgées jouant au «shuffle board» dans des campings surpeuplés…

Tout ça malheureusement est vrai, et c’est certainement pour cette raison qu’à l’annonce de notre départ imminent pour un voyage ornithologique en Floride, nos interlocuteurs avaient un petit air sceptique…

Or les sceptiques ont été confondus… Parce que, oui, on peut faire de l’observation d’oiseaux de qualité en Floride.

Lire la suite...

Le festival de la Paruline de Kirtland

Voyage effectué du 20 au 22 mai 2011

En mai dernier, nous nous sommes rendus jusque dans le lointain Michigan afin d’y observer rien de moins que « la paruline la plus rare du monde ». Récit de voyage.

Près de mille deux cents kilomètres. C’est la distance qu’il nous a fallu parcourir pour rallier notre destination finale : le Kirtland Community College, à Roscommon, dans l’État américain du Michigan.

Partis le vendredi 20 mai vers les 8 h, nous ne nous arrêterons finalement qu’une douzaine d’heures plus tard. Pour passer la nuit à Grayling, à un petit peu moins d’une heure et demie de notre destination finale. Il nous faudra par conséquent nous lever très tôt le lendemain matin. Car c’est à 7h précises qu’est prévu le départ pour la sortie tant attendue : une petite virée en autobus scolaire censée nous permettre d’observer la Paruline de Kirtland.

Nous arrivons sur place juste à temps. Pour autant, nous serions arrivés en retard que ça n’aurait pas posé de problème ; un second départ étant programmé pour 8h. Une petite attention de la part des organisateurs qui traduit bien l’esprit qui anime cet événement on ne peut moins compliqué qu’est le Kirtland’s Warbler Wildlife Festival (voir : warbler.kirtland.edu). Par exemple, aucune inscription n’est nécessaire pour y participer. Il s’agit simplement de se présenter sur place et de débourser les 6 $ exigés pour accéder au site. Pour participer à l’excursion qui nous amène voir la Paruline de Kirtland, dix dollars de plus doivent être versés et le tour est joué ! Difficile de faire plus économique, vous en conviendrez.

Lire la suite...