SBM-Logo

Costa Rica : Un paradis pour l’ornithologie

Du 19 janvier au 2 février 2013

En 2010, j’ai voyagé au Costa Rica avec deux amis. Ce fut un très beau voyage et je rêvais de partager ces moments de plaisirs. En janvier dernier, je réalisais ce rêve. Le 19 janvier, je partais avec un groupe de six personnes. Nous arrivons à San José en fin d’après-midi. Notre guide Jean-Jacques nous accueille à l’aéroport et nous amène au Buena Vista Hotel, à quelques minutes de l’aéroport. C’est à cet endroit que nous profitons des premiers instants de la chaleur et de la beauté de cette nature tropicale.

Dès le lendemain, nous partons pour les LaPaz Waterfall Gardens. C’est un parc privé de 28 hectares en forêt nuageuse à 1 300 mètres. Avant de dîner, nous profiterons des aménagements pour observer des Tangara des buissons, Tangara évêque, Tangara à croupion rouge et les nombreux colibris qui s’alimentent aux mangeoires : Ermite vert, Coquette à queue fine, Brillant fer-de-lance, Colibri à gorge pourprée… Ils sont bleus, blancs, verts, rouges, violets, et ils passent si près de nous que nous entendons le bourdonnement de leurs ailes. Un panneau de signalisation indique «Attention traverse de colibris ». C’est éblouissant de couleurs et de beauté. Le lendemain, nous nous rendons à la station biologique de LaSelva en forêt tropicale humide des terres basses caribéennes. Cette station reçoit des chercheurs du monde entier. Jean-Jacques nous montre le Grand Hocco, le Toui à menton d’or, le Piaye écureuil, le Toucan à carène… plus de 78 espèces pour cette journée !

Volcan Arenal - Photo Luc Laberge
Volcan Arenal - Photo Luc Laberge

Le 22 janvier, nous nous rendons au Linda Vista Del Norte (versant caraïbe, 400m.), d’où nous avons une vue spectaculaire sur le volcan Arenal, un volcan actif dont la cime est dans les nuages. Le lendemain matin, lors d’une randonnée avant déjeuner, le sommet se dégage quelques minutes, le temps de prendre quelques photos. Nous poursuivons notre périple et nous nous dirigeons vers le sud le long de la côte Pacifique pour nous rendre au Cerro Lodge, dans une des régions les plus riches du Costa Rica car on y trouve une multitude d’espèces d’oiseaux de cette zone de transition entre le nord-ouest Pacifique sec et la zone humide sud Pacifique. C’est dans cette région que nous observons les Motmots à bec large, Motmots à sourcils bleus, Colibri féérique, Colibri à tête violette, Aras rouges ainsi que l’Araçari de Frantzius.

Motmot à sourcils bleus - Photo Luc Laberge
Motmot à sourcils bleus - Photo Luc Laberge

Araçari de Frantzius - Photo Luc Laberge
Araçari de Frantzius - Photo Luc Laberge

Parc national Carara. Ce parc de renommée mondiale (360 espèces d’oiseaux) protège une forêt de transition entre la forêt sèche du Guanacaste et la forêt tropicale humide du Pacifique central. Lors de notre promenade du matin, nous observons le Caracara du Nord, la Colombe inca, l’Amazone diadème, le Motmot à tête bleue, le Pic ouentou… Dans l’après-midi, Jean-Jacques propose un second sentier. À la fin du sentier, nous arrêtons à une petite marre d’eau où nous avons un magnifique spectacle : la baignade du Manakin à cuisses jaunes, du Manakin à tête bleue et de la Paruline à croupion fauve.

Nous continuons notre voyage avec une balade en bateau dans l’estuaire du río Tárcoles et la mangrove. La rivière Tárcoles est reconnue pour son importante concentration de crocodiles, et nous les avons vus de près. Un de ces spécimens nous a montré ses impressionnantes mâchoires. En plus des crocodiles, les oiseaux étaient partout : la Paruline des mangroves, l’Hirondelle des mangroves, le Todirostre familier… Nous revenons au lodge la tête pleine des belles images et plus de cent espèces vues pendant la journée.

Crocodiles - Photo Luc Laberge
Crocodiles - Photo Luc Laberge

Nous passerons deux jours à explorer la réserve LaEnseñada. Nous explorerons ensuite le golfe de Nicoya (Pélican brun, Sterne royale, Paruline des ruisseaux…) les pâturages, les bosquets, la lagune (Dendrocygne à ventre noir, Jacana du Mexique, Spatule rosée…) et les salines (des milliers de limicoles) de la propriété. Nous cherchons les espèces typiques de ces différents habitats.

Dendrocygnes à ventre noir, Aigrette neigeuse et Spatules rosées - Photo Luc Laberge
Dendrocygnes à ventre noir, Aigrette neigeuse et Spatules rosées - Photo Luc Laberge

L’avant-dernière halte, nous logeons au Trogon Lodge, situé en forêt nuageuse d’altitude, à 2 600 mètres. La tête dans les nuages, dans le páramo, nous observons le Junco des volcans, la Paruline de Zeledon. C’est à quelques kilomètres du lodge que nous avons le plaisir de voir l’incomparable Quetzal resplendissant. Nous l’observons le matin en bordure de la route et nous le reverrons durant l’après-midi, lors d’une marche dans un sentier. Le couple de quetzals est perché à proximité du nid et se laisse observer. Quel magnifique oiseau ; des instants de bonheur et de beauté !

Finalement, c’est à Jacó, sur le bord du Pacifique, que se termine ce voyage.

Merci à tous les participants : Suzanne, Céline, Hélène, Lorraine, Jean-Jacques, Linda et Franklin, qui m’ont faire vivre ces moments fabuleux.

Les heureux voyageurs - Photo Luc Laberge
Les heureux voyageurs - Photo Luc Laberge

À vivre et à revivre !

Pour visionner les photos de ce fameux voyage, aller à l’adresse suivante :
http://tinyurl.com/b7recxw