Nouvelles environnementales

Projets de conservation et autres

Corridors verts

Grâce à ses divers programmes, le Jour de la Terre Québec et ses partenaires permettent la mise en terre de dizaines de milliers d’arbres annuellement au Québec. À ce jour, ce sont plus de 386 000 arbres et arbustes qui ont été attribués par le Jour de la Terre Québec et ses partenaires.

Au fil des années, le Jour de la Terre Québec a développé plusieurs programmes de plantations d’arbres. Les projets promus par l’organisation sont réalisés sur le territoire québécois et répondent à des problématiques ciblées et prioritaires, comme les bandes riveraines – une solution aux algues bleues –, ou encore les haies brise-vent, reconnues pour contribuer à la sécurité routière et pour freiner l’érosion des sols cultivables.

Ces projets sont réalisés avec le dessein ultime de développer un réseau de corridors verts pour connecter entre eux les boisés et autres milieux naturels isolés.

Bénéfices associés aux corridors verts

La mise en oeuvre de corridors verts entraîne de nombreux bénéfices écologiques, économiques et sociaux. Parmi ceux-ci, mentionnons que :

  • Les corridors verts offrent des aires de reproduction, d’alimentation ou de repos aux espèces animales ;
  • Dans un environnement soumis à d’importantes variations tant sur le plan climatique, physico-chimique que biologique, relier les habitats par des corridors peut permettre à certaines espèces de se déplacer afin de mieux répondre à leurs besoins ou de recoloniser des endroits d’où elles avaient disparu;
  • Ces nouveaux liens entre les diverses communautés assurent aussi un échange génétique pour une meilleure adaptation des populations dans le temps.
  • Dans les milieux agricoles, les arbres peuvent limiter l’érosion éolienne des sols et agir comme un filtre biologique améliorant la qualité de l’eau ;
  • Certains produits, comme les petits fruits, les champignons ou les végétaux à la base d’huiles essentielles peuvent être perçus comme un revenu additionnel pour le producteur agricole en perte d’espace cultivable ;
  • Les corridors verts peuvent améliorer le paysage et servir à la pratique de diverses activités récréatives (randonnée, observation de la nature, pêche récréative, etc.).

Source : Jour de la Terre

Un nouveau parc-nature dans l’arrondissement Saint-Laurent

Un nouveau parc-nature de 40 hectares, le Parc-nature des Sources, devrait voir le jour dans l’arrondissement de Saint-Laurent dès 2014. Il comporterait deux principaux secteurs. Le secteur Est sera situé en majeure partie sur la phase III du campus Saint-Laurent où Technoparc Montréal développe l’écocampus Hubert-Reeves, un projet qui propose un milieu urbain en harmonie avec la nature. Dans le secteur Ouest, un terrain appartenant actuellement à Transport Canada, situé au nord des pistes de l’aéroport Montréal-Trudeau, se retrouvent, entre autres, le ruisseau Bertrand, un important marais et une forêt mature. C’est dire l’importance écologique de ce secteur.

Ce nouveau parc devrait permettre l’observation d’un habitat du castor et de paysages naturels divers et bien sûr des aires de promenade. Son aménagement débutera en 2012, l’ouverture du parc au public étant prévue en 2014. Voici un dossier intéressant à suivre et une belle opportunité pour les citoyens de profiter des bienfaits d’un autre parc-nature à moyen terme.

Source : CRE-Montréal

Atlas des reptiles et des amphibiens

Vous avez observé des tortues, des couleuvres ou des rainettes cet été ? Il n’est pas trop tard pour soumettre vos nouvelles observations d’amphibiens et de reptiles à l’Atlas des amphibiens et reptiles du Québec (AARQ), afin de contribuer aux connaissances sur la distribution de ces espèces. Les trois méthodes pour soumettre vos données (soumission en ligne, par base de données Excel ou par la poste) sont décrites à la page suivante :

http://tinyurl.com/8yymau8

Note : le mode de soumission de données à privilégier est la base de données Excel, car elle est plus simple à gérer pour le coordonnateur de l’AARQ. Veuillez aussi envoyer vos données une seule fois, afin d'éviter les doublons dans l’Atlas.

La chasse à la tortue serpentine en Ontario

Saviez-vous qu’il est permis de chasser cette espèce en Ontario entre le 15 juillet et le 15 septembre (limite de prises : 2 par jour ; limite de possession : 5) ?

Article sur la pétition :
www.midlandfreepress.com/ArticleDisplay.aspx?e=3316241

Règlement de pêche :
http://tinyurl.com/c96bpd4
http://tinyurl.com/bp2msbd

Acquisition de la baie Lochaber en Outaouais

Canards Illimités (CI) et ses partenaires marquent un grand coup en acquérant la baie Lochaber en Outaouais, l’un des 10 plus importants complexes de milieux humides du sud du Québec.

Cette acquisition réalisée au coût de 4,8 millions de dollars assurera la conservation à perpétuité de ce territoire d’une superficie totale de 715 hectares, dont 75% sont des milieux humides.

http://tinyurl.com/cws5816

Centre de réhabilitation de tortues en Ontario

Voici un article sur le centre de réhabilitation Kawartha Turtle Trauma Centre (Peterborough) :

http://tinyurl.com/cu3ds3n

Kawartha Turtle Trauma Centre : http://www.kawarthaturtle.org/

La plage de la honte ?

Depuis un an circule un message sur internet où l’on voit des photographies de personnes ramassant de grandes quantités d’œufs de Tortues olivâtres (statut UICN = vulnérable).

Cependant, il s’agirait en fait d’un détournement d’information... Les photos proviennent du Sea Turtle Restoration Project, et ont été prises au cours d’une opération où la collecte des œufs des premières pontes est légalement permise et supervisée par un groupe de conservation. Le but est d’éviter leur destruction par les femelles au cours des pontes suivantes.

Comme quoi il est parfois facile de détourner un message... Parlez-en à la Couleuvre brune !

http://www.seaturtles.org/article.php?id=1830

http://guyane.wwf.fr/2010/11/29/la-plage-de-la-honte/ target=

Nature-Action québec et Brossard protègent à perpétuité 230 hectares de plus

Une excellente nouvelle pour la Rainette faux-grillon de l'Ouest ! Et félicitations aux partenaires qui ont participé à ce projet.

Extrait du Devoir du 20 septembre :

«La Ville de Brossard et le groupe Nature-Action Québec ont annoncé hier l’acquisition de 230 hectares supplémentaires de boisés naturels et de milieux humides dans ce qu’on appelle le Bois de Brossard. Cette acquisition porte à 519 hectares la zone protégée à perpétuité dans un des milieux les plus importants pour la sauvegarde de la rainette faux-grillon, une espèce menacée du Québec.»

Article dans Le Devoir :
http://tinyurl.com/bom9ytg

Article dans Gaïa Presse :
http://tinyurl.com/c86qwm6

Devenez membre du projet Rescousse

Depuis 1998, le Projet Rescousse contribue au soutien financier d’actions visant la protection des espèces en péril. Depuis le 11 novembre 2011, il est possible de devenir membre à vie pour seulement 11 $ par individu.

Devenez membre et appuyez des initiatives comme la campagne de reconnaissance des acteurs de la conservation en milieu urbain «Villes et villages à la Rescousse».

Pour plus d’informations et pour devenir membre :
http://www.rescousse.org/014.html

Blogue : http://rescousse.wordpress.com/
Facebook: http://tinyurl.com/cpzs5wo
Youtube : http://www.youtube.com/projetrescousse

Je voudrais en terminant remercier Pierre-André Bernier, coordonnateur de l’équipe de rétablissement des tortues et des rainettes qui me tient au courant des développements.

Annie Tellier