SBM-Logo

Identifier les oiseaux


Un habitué de l’observation des oiseaux est toujours étonné de s'apercevoir que les gens ne se rendent même pas compte qu’ils vivent entourés d'une multitude d’oiseaux. Pourtant, ces derniers sont omniprésents, même en milieu urbain. Alors, pourquoi ne les voit-on pas? La plupart du temps, nous ne sommes pas conscient de l’environnement naturel qui nous entoure! Car, pour trouver et observer les oiseaux, tous les sens doivent être en éveil!

Quand vous commencerez à repérer quelques oiseaux, vous trouverez probablement leur observation plutôt difficile et leur identification quasi impossible. C'est qu'il vous manquera les deux outils indispensables à tout observateur. En premier lieu, il vous faut une paire de jumelles, car vous vous apercevrez que l’oiseau le plus fluo, vu à contre jour, n’est autre qu’une silhouette! Avec vos jumelles, les couleurs et détails de l’oiseau se dévoileront. Le deuxième outil indispensable est un bon guide d’identification des oiseaux qui vous permettra après une recherche plus ou moins longue, de peut-être donner un nom à l’oiseau observé.

Que devez vous remarquer sur un oiseau pour l’identifier avec justesse? La bonne réponse: tout! Eh oui, tout ce que vous pouvez noter, notez le! Pour commencer, avant même de voir l’oiseau, vous aurez noté son habitat: sur le fleuve, dans un parc urbain, une forêt coniférienne, une forêt de feuillus, un marais etc. Vous rechercherez des canards en milieu humide, une grive en forêt, un moineau en ville.

identification-01Lorsque vous aurez trouvé un oiseau, remarquez sa silhouette qui peut être très caractéristique d'une espèce ou, au moins, d'une famille. L’oiseau a-t-il une silhouette trapue comme un Étourneau sansonnet (à gauche), ou élancée comme un coulicou (à droite)?

 

identification 02L’oiseau a-t-il le bout des ailes arrondi comme celles du Colin de Virginie (à gauche), ou pointu comme l’Hirondelle rustique (à droite)?

 

identification 03Regardez la forme du bec : est-il court et pointu comme une paruline (1), gros et conique comme un bruant (2), plus long et fort comme une sterne (3), ou crochu comme celui d’un oiseau de proie (4)?

 

identification 04Remarquez aussi la forme de sa queue: fourchue comme celle de l’Hirondelle rustique (1), carrée comme celle de l’Hirondelle à front blanc (2), encochée comme celle de l’Hirondelle bicolore (3), arrondie comme celle du Geai bleu (4), ou pointue comme celle de la Tourterelle triste (5)?

 

identification 05Observez aussi le comportement de l’oiseau: garde-t-il la queue relevée comme un troglodyte ou abaissée conne un moucherolle? Hoche-t-il la queue? Est-il furtif? Ou est-ce qu’il se perche à découvert pour partir capturer un insecte et revenir au même perchoir comme un moucherolle?

 

identification 06Grimpe-t-il sur le tronc des arbres en spirale comme le Grimpereau brun (à droite), progresse-t-il de façon saccadée comme un pic (au centre), ou descend-t-il la tête première comme une sittelle (à gauche)?

 

identification 07Quel est le style de son vol: ondulé comme le Pic flamboyant, rapide et droit comme la Tourterelle triste, ou fait-il du sur place comme un martin-pêcheur? Le battement des ailes est-il rapide ou lent? Le coup d’aile a-t-il une grande amplitude ou est-il léger?

 

identification 08S’il nage, flotte-t-il à peine comme un Plongeon huard (1); ou comme un ballon telle que la Gallinule poule-d’eau (2). Pour se nourrir, plonge-t-il complètement (3) ou barbotte-t-il en gardant son postérieur hors de l’eau?

 

identification 09Fréquente-t-il un milieu humide? A-t-il de longues pattes comme un héron ou est-il petit comme un bécasseau? Si c'est un bécasseau, que fait-il? Court-il? Comment se nourrit-il? A-t-il un comportement particulier comme le hochement de la queue?

 

identification 10Remarquez les motifs du plumage. La poitrine est-elle tachetée comme une Grive des bois (1), rayée comme le Moqueur roux (2), ou unie comme chez le coulicou?

 

identification 11Les motifs de la queue des oiseaux doivent être aussi examinés: bout de la queue blanche chez le Tyran tritri (1), des taches blanches aux coins chez le Tohi à flancs roux (2), ou des plumes latérales de la queue entièrement blanches comme chez le Junco ardoisé (3)?

 

identification 12Le croupion des oiseaux est à noter; chamois chez l’Hirondelle à front blanc (1), blanc chez le Pic flamboyant (2) et le Busard St-Martin, jaune chez plusieurs espèces de parulines.

 

identification 13Il est important de bien noter les motifs de la tête. Retrouve-t-on des lignes noires au travers de l’œil, au-dessus de l’œil? La calotte est-elle rayée? Retrouve-t-on un cercle autour de l’œil, ou des lunettes? Une moustache?

 

identification 14Tous ces détails sont importants pour l’identification finale de l'oiseau. Remarquez aussi s'il y a présence ou non d’une ou deux barres allaires ainsi que leur couleur.

 

identification 15Sur un oiseau en vol, on peut remarquer les motifs des ailes. Sur les ailes des canards, on peut trouver des plages blanches (1), des barres en longueur (2), d'autres genres de motifs, ou même aucun(3).

Il sera difficile au début de mémoriser tous ces critères. Prendre des notes et faire un croquis pendant l’observation d’un oiseau est une bonne façon de ne rien oublier et c’est indispensable lorsque vous croyez être en présence d’un oiseau rare. S’il y a d’autres observateurs, demandez leur avis pour confirmer votre observation. Encore mieux, prenez une photo et les sceptiques seront confondus.

Pour accélérer sa progression dans l’identification, le débutant devrait se concentrer à apprendre sur le bout des doigts les espèces communes: le Moineau domestique, l’Étourneau sansonnet, le Merle d’Amérique etc. Par exemple, il vous sera très difficile, voir impossible d’identifier le Goéland de Thayer si vous ne pouvez pas identifier facilement le Goéland argenté et le Goéland arctique.

Parfois, il est impossible de parvenir à une identification vraiment sûre. Dans le doute, vous pouvez noter votre observation en notant juste le nom du genre avec le suffixe sp., par exemple: bécasseau sp. Il n’y a aucune honte à ne pas pouvoir identifier tous les oiseaux que vous voyez. D’ailleurs, personne n’a encore réussi ce tour de force!

Texte inspiré de, et illustrations tirées de: Les oiseaux de l’Est de l’Amérique du Nord, Les guides Peterson, Edition Marcel Broquet Inc. 1989, pages 23 à 29